7- Collatéral aux questions (COMMENT)

Dans cette section-ci, la planification devient plus intéressante.

(Ou emmerdante selon notre façon de penser…)

Car chaque question menant à l'idée de base demande à être encore exploitée, approfondie, reliée aux autres questions avant de revenir à l'idée de base et à tous autres paramètres.

Ce qui nous mènera immanquablement À REVÉRIFIER les idées secondaires, tertiaires...

Oui, nous ne faisons que commencer à nous amuser dans notre tête, car toute cette première partie est reliée à notre imaginaire que nous développons et organisons ensemble !

Nous débuterons avec le "Comment ?" et verrons les autres par la suite.

Ici, il y a trois avenues que nous pouvons emprunter:

- Nous partons du "Comment" pour développer les 5W.

- Nous partons des 5W pour développer le "Comment".

- Ou pire, nous utilisons ces deux ruelles tour à tour, et dans le désordre, pour se rendre au boulevard.

Alors, laquelle est la meilleure ?

Je dois vous avouer que les trois sont bonnes.

Tout dépend du contexte et de qui l'on est.

Alors, si vous bâtissez une histoire assez simple, un seul personnage principal qui agit presque seul, qui va de A à B et que vous avez déjà en tête vos points tournants principaux, je vous recommande d'utiliser les deux première formules qui sont plus rapides et vous ferons moins dévier de votre course originale.

Dans tous les cas où l'histoire se passe dans un monde imaginaire, ou s'il y a beaucoup de personnages, l'interaction constante entre les deux amène très souvent des idées secondaires plus intéressantes.

C'est d'ailleurs celle que j'utilise toujours, à présent. (J'écris une série de style fantastique.)

Malheureusement, c'est la méthode la plus longue avant de commencer à écrire comme tel, car elle entraîne plusieurs collatéraux qui pimentent encore plus votre histoire. (Points tournants secondaires, à répétition et complètement imprévus.)

Bref, des questions émergent sans cesse en votre esprit dans une autre catégorie alors que vous écrivez sur une première idée (ou ruelle), ce qui vous retourne à la deuxième et ainsi de suite...

Un conseil ?

Laissez tout aller dans la tornade d’idées qu’il y a dans votre tête et écrivez le plus vite que vous le pouvez sur tous les points ! (Ou dictaphone, ce que j’utilise de plus en plus.)

Laissez rouler votre imaginaire avec le pied à fond !!!

Vous allez faire des découvertes qui vous sidèrerons !

(« C'est super... Mais d'où ça sort ??? » est une phrase que vous direz souvent en cherchant sur internet le chemin le plus rapide pour aller chez le psy du coin.)

C'est lorsque cette infernale frénésie s'est calmée, après peut-être plusieurs journées, qu'il faut revenir les deux pieds sur terre et analyser le tout en profondeur avant de combler de façon plus rationnelle les multiples trous engendrés par cet ahurissant rush d'adrénaline.


Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags