11- Collatéral QUI ?

À partir d'ici, c'est le technicien de l'écriture qui prend le plancher, car ce sont le ou les personnages principaux que vous devez approfondir, ici.

Vous devrez agir en toute logique, froide et implacable.

(Sortez votre diplôme en psychanalyse de votre tiroir, vous en aurez besoin.)

Vous percevez votre personnage principal de telle façon dans votre tête.

L’image est même très claire.

Mais pourquoi est-il si grand ? (Génétique, sûrement... Alors, qui sont ses parents ?)

Vous allez lui faire réaliser tel truc de dingue qui le fera passer près de la mort et il le fera avec un large sourire.

Pourquoi réagira-t-il ainsi ? Mais qu'est-ce qui l'a rendu si courageux… Ou si kamikaze ? Mais qu’est-ce qui l’a vraiment poussé à faire cette connerie qui a mis sa vie en danger ? (Un passé trouble ? Tempérament suicidaire ? Il a écrit un blog d’écriture qui l’a rendu fou à lier ?)

Bref, vous devez décrire sa physionomie, avec antécédents médicaux, avant de faire sa biographie complète… Vraiment complète !!!

Allez le plus loin possible ici, car c'est ce qui déterminera la Vraisemblance des actes et pensées de votre personnage principal et, par ricochet, celle de toute votre histoire.

Ensuite, quels sont ses tics, ses expressions utilisées lorsqu'il est fâché, lorsqu'il est heureux, ses études, capacités, expériences diverses, même son numéro de téléphone... Tout, absolument tout doit y passer selon vos besoins et même ceux que vous n’avez pas.

Vous ne devez rien oublier !!!

Puis, viennent toutes les interactions avec les autres personnages et ses antécédents familiaux. Cette partie, assez pointue et épuisante à rédiger, sera remise à jour sans arrêt du début à la fin de votre planification et est celle qui déterminera le niveau de profondeur de votre personnage, celui dont le lecteur tombera follement amoureux ou qu'il identifiera d'un pathétique « Bof... » avant de refermer le livre pour aller vomir.

(GROSSE PARENTHÈSE MARKETING SUR LES PERSONNAGES PRINCIPAUX)

Il y a une classe d’âge qui ne contient presque pas de lecteurs. Ce sont les jeunes entre 14 et 18 ans… que l’on pourrait étendre jusqu’à 20 ans en fonction des statistiques.

De plus, les lecteurs plus âgés (30-40-50-60), n’affectionnent pas, ou très peu, lire des histoires où les protagonistes sont trop jeunes (18 et moins). Par contre, ces mêmes lecteurs adultes aiment bien les jeunes adultes. (24+)… Femmes de préférence (75%).

Curieuse démarcation, franche, nette, mais l’étude américaine que j’ai lue, fort bien faite, le démontrait très bien.

Elle montrait bien aussi que c’était la classe de lecteurs qui achetait le plus de livres. (85%)

En conclusion, si vous désirez que votre livre se vende bien, assurez-vous que votre personnage principal soit âgé d’au moins 24 ans, féminin de préférence !!!

Oui, il y a des exceptions, mais elles tiennent presque toujours à d’autres facteurs entourant les personnages principaux. (Le succès de Harry Potter tient plus à Poudlard qu'à Harry…)

Dieu que j’aurais aimé lire cet article avant d’inventer Lilith, 18 ans…


Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2016 par Éditions LouD. Créé avec Wix.com

Suivez-nous:
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic