DISCOURS DU LANCEMENT DE LA MAISON D'ÉDITION LE 28 MAI 2016. (Avec présentation Power Point.)

Bonjour à tous.

En passant, je m’appelle Louis Desmarais pour ceux qui l’ignorent.

J’ai longtemps hésité avant de fonder Éditions Loud.

J’ai surtout attendu que l’on me contacte suite au succès numérique de la saga Lilith. Des tomes de cette série ont tout de même été aux premières places du classement durant presque toute l’année passée.

Mais non. Rien de rien.

Et après plusieurs discussions avec divers intervenants du monde du livre, j’ai décidé de me lancer dans cette grande aventure malgré mon inexpérience de l’underground de l’édition…

Mais c’est fort probablement un atout dans ce milieu qui est gangréné par son conservatisme.

Je vous présente donc les Éditions LouD qui est une maison d’édition de livres autant numériques qu’imprimés, doublé d’un petit centre de distribution.

Notre mission principale sera évidemment de vendre des livres… Mais aussi d’aider certains auteurs de langue française de grand talent, auto-édités par dépit comme je l’ai fait.

Les flammes dans le logo reflètent bien ce que notre maison d’édition va représenter.

Un renouveau. On rase les anciennes bases d’édition et on rebâtit sur de solides fondations, mû par une passion enflammée comme vous devez vous en douter…

Et qui me caractérise parfaitement pour ceux qui me connaissent bien.

Car les formats, contenus et récits que nous produirons auront tous des points en commun, qu’importe l'auteur, le genre… Ou les genres.

1- Ils seront bien structurés, autant au niveau du récit lui-même que de la série, s’il y a lieu

2- Ils vont contenir beaucoup, mais beaucoup, beaucoup d’action !

3- Temps morts inexistants. Tout doit faire avancer le récit… Même si c’est quelques tomes plus tard.

4- Très peu de descriptions détaillées. Le lecteur doit s’imaginer les scènes selon son propre vécu.

5- Des virages d’histoire à vous faire crier de surprise… ou de rage, c'est selon.

6- Je veux aussi des histoires qui semblent vraies… Qu’elles soient du genre fantastique, fantasy, suspense, policier… Et même chick-lit ! Les personnages doivent agir et penser en conséquence de ce qu’ils sont. Un assassin pro n’a aucun remord et une journaliste a toujours un téléphone sur elle, qu'importe la situation !

7- Faut que ça bouge, que ça déménage à tous les points de vue, autant physiques qu’émotionnels. Le lecteur doit rire, pleurer, serrer les dents, suer ou être aussi essoufflé que les personnages. Bref, des histoires qui vont vous faire passer une nuit blanche !

8- L’écriture comme telle devra avoir un niveau de langage soigné, mais adapté au lecteur moyen parce que c’est primordial que nos récits soient accessibles à tous, pas seulement aux grands érudits.

9- De plus, l’écriture de ces écrivains devra démontrer l’intensité du feu qui les anime, leur grande passion, ce qu’ils transmettent au lectorat numérique qui les notent en conséquence...

Et je n’en ai rien à cirer que les manuscrits de ces auteurs viennent du Québec, de France… Ou même de la planète Mars s’ils remplissent ces conditions.

C’est d’ailleurs pour toutes ces raisons que j’ai contacté Sophia Laurent, de France, dès le début des opérations et grâce à la magie d’internet, elle est ici, avec nous, même si elle est en réalité chez elle, en France. Vive Skype ! Ses écrits remplissent aisément toutes ces conditions et c’est avec ce genre d’auteur enflammé que je désire m’associer, d'excellents auteurs qui sont tenus en haute estime par le lectorat numérique… Mais malheureusement par personne d’autre du monde du livre imprimé, car même si oui, il y a souvent beaucoup de travail à faire sur les textes eux-mêmes, l’âme du récit teintée de succès sur Amazon est là, bien visible et ceci se reflètera sur leurs succès imprimés.

Voici maintenant comment j’entrevois l’avenir d’Éditions LouD, après ce premier lancement de la trilogie Lilith.

Les nouveautés sortiront très, très rapidement, soit en moyenne aux 6 semaines, en fonction des fêtes et congés. Il y aura sans cesse du nouveau et du renouveau, chez LouD ! Ce sera une de nos grandes forces.

Donc, le 8 juillet, la trilogie Damian commencera à sortir, suite de Lilith sur le thème du suspense policier verra le jour. La police magique qui vous réservera mille surprises !

Après un lancement intermédiaire, la trilogie Grand Dragon, qui verra Lilith entrer dans le monde des dieux, naîtra officiellement le 8 octobre, (15-10 ajusté) et peut-être aussi un tome d’auteur québécois. Mais ce n’est pas encore officiel.

Deux autres lancements d’auteurs auront lieu avant Noël et seront plus rapprochés. Il y en aura un au début novembre et autre début décembre, mais le choix des manuscrits n’est pas définitif.

Au pire, la trilogie Anges de Lilith, petit intermède humoristique dans la saga, comblera un de ces trous. Elle est déjà presque prête.

Après les fêtes de Noël commencera la préparation pour l’Europe avec la francisation des tomes québécois déjà publiés. Sun Bartas est évidemment déjà prêt pour ce gigantesque marché.

Nos cousins ne parlent pas comme nous et nous devons le reconnaître pour percer ce marché.

Il y aura donc des versions Québécoises et Françaises, car c’est assez évident que les Français ne veulent rien savoir des textes à haute saveur d’Amérique… « L’Accent québécois » qu’ils détestent sans le dire ouvertement, sauf lorsqu’on les obligent à s’ouvrir. Remarquez que l’inverse est aussi vrai… Nous sommes souvent aussi chauvins qu’eux sans nous en rendre compte !

Mais lorsqu’on le réalise, nous n’avons qu’à agir en conséquence et les portes de l’Hexagone s’ouvriront à nous. Sinon, c’est simplement jeter son argent à la toilette… Plutôt ses subventions !

La date de l’entrée en Europe n’est pas encore définie, car les investissements sont multipliés en fonction de la population qui est 8X la nôtre, mais nous allons seulement nous concentrer sur le nord de ce pays et la région parisienne, régions où le pourcentage de lecteurs est le plus concentré, ce qui ramènera les investissements à des niveaux plus raisonnables, soit environ le triple de nos présents budgets par tome. J’ai déjà commencé à sérieusement tâter le terrain de ce gros marché…

Et même si la première moitié de la saga Lilith est déjà traduite en anglais, gros merci à mes traducteurs, je ne crois pas aller tester le marché anglophone avant un bon moment… Les investissements y sont colossaux et je n’aurai pas cette profondeur de budget avant longtemps.

Mais nous allons y aller… Croyez-moi, Nous allons y aller ! Qu’importe le moyen…

À présent, pourquoi inclure à l’édition la distribution qui me cause tant de problèmes ?

Oui, c’est monétaire, mais en premier lieu, la distribution est surtout pour le contact humain avec les libraires.

Car si le libraire ne sait pas qui vous êtes,

Ce que votre maison d’édition représente.

Ne se fait pas décrire avec passion le récit que vous lui demandez de vendre à votre place,

Soyez certain que vos bouquins vont moisir sur une tablette obscure tout au fond de son commerce.

Il ne faut pas se le cacher, c’est le problème majeur des maisons d’édition qui démarrent.

Et Nous allons donc pallier à ce bug de la chaîne du livre en distribuant nous-mêmes nos récits.

La diffusion ? En d’autres termes, représentation et marketing, termes que tous connaissent.

Au début, la diffusion sera surtout constituée de publicité directe telles de nombreuses séances de signatures en librairies et autres trucs du même style.

Contact humain… Meilleur pub imaginable !

Beaucoup de pub internet interactive en tous genres, incluant des petits ateliers vidéos, des blogs.

Petite note en passant, vous ne le savez pas, mais des dizaines de personnes partout dans le monde assistent présentement en direct à ce lancement… Magie d’internet que je vais utiliser à plein !

Les présences dans les petits salons régionaux suivront à assez court terme… Disons dans 3 mois.

Et pour en avoir vécu quelques-uns, je ne crois pas aux gros salons comme Montréal ou Québec.

Gigantesques perte de temps et d’argent !

La pub directe est plus beaucoup productive que de regarder un millier de personnes défiler devant toi sans même te regarder ! Bref, je peux vous jurer qu’il n’y a rien de vraiment positif à en tirer !

Il y a beaucoup mieux pour se faire voir… ET surtout, pour capter l’attention des lecteurs !

Le mode de fonctionnement de distribution LouD, à présent.

À partir de lundi, nous visiterons une à une presque toutes les librairies du Québec avec des kits de consignation d’une durée d’un mois, suite à des recommandations de quelques libraires.

Je tiens d’ailleurs à remercier Mme. Carpentier et sa nouvelle patronne, de la Librairie des Galeries de Granby, qui m’ont énormément aidé à mettre sur pied ce concept.

Notre territoire de livraison s’étendra de la région de Laval à Québec en passant par Sherbrooke.

90% des libraires y sont. Ceux qui sont à l’extérieur de ce territoire seront desservis par transport, mais nous iront les rencontrer de temps à autres. Séances de signatures en série ? On verra…

Puis, la même ronde de librairies recommencera le mois suivant et le mois suivant en leur apportant et en leur vantant les nouveautés qui sortiront aux ±6 semaines.

Des présentoirs de plancher de qualité, en bois, leur seront aussi offerts à ce moment.

Nous n’irons vers les grandes surfaces qu’au moment où les opérations seront stabilisées à 100%.

Nous bâtirons alors une équipe spécifique autour de ces gigantesques commerces qui sont bien différents des librairies et qui doivent donc être approchés et servis d’une façon spécifique.

Les autres petites maisons d’édition seront aussi courtisées à ce moment, surtout que nous allons les attirer à 15% au lieu de 20 au départ… Ce qui va presque doubler leurs entrées de fonds !

Car nos coûts d’opération sont bien moindres que ceux des gros distributeurs et notre capacité de stockage est d’environ 40000 bouquins, en ce moment… Enfin, si je vide mon gros garage !
Des questions ?

Depuis ? Beaucoup de choses ont modifié ce discours...

En premier, nous soulignons l'arrivée dans nos rangs des fantastiques auteurs Solenne Hernandez, de France et de Réjean Auger, du Québec.

À plusieurs, nous avons décidé de sortir les trilogies un tome par 6 semaines au lieu de 3 en même temps pour créer une demande.

En conséquence, nous avons décidé de lancer Sun Bartas - 1, un autre des romans de Sophia Laurent, humoristique style Chick-lit, avec Damian-1.

Bref, l'agenda des sorties bouge encore beaucoup et souvent !

L'arrivée en France se fera peut-être beaucoup plus rapidement que prévue. (Juillet ? Nous serons alors dans obligé d'ouvrir "Éditions LouD France".)

C'est Line Barré qui est maintenant la première lectrice des manuscrits que nous recevons.

Nous avons aussi fait une demande pour un ou une stagiaire en édition afin de me donner un petit coup de main.

Côté distribution :

Ma femme Line m'aide énormément, car elle a pris en charge tout le côté marketing et publicité de l'entreprise.

Plusieurs des libraires contactés nous ont recommandés des consignations de 42 jours ou plus. Nous varions donc nos termes de retour.

Comme nous imprimons sur des presses à haute définition, les délais sont aléatoires en fonction des travaux et avons dû modifier nos délais un peu.

Tout ceci alors qu'il n'y a même pas un mois que le lancement de LouD a eu lieu.

Tout bouge et s'expand à vitesse folle avec nous...

Let's rock and roll !!!

© 2016 par Éditions LouD. Créé avec Wix.com

Suivez-nous:
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic